Tours’N Man (XXL)

, par  Jean-Louis G., Laurent P , popularité : 36%

1ère édition du Tours’N Man

Ce week-end, nos vaillants YPRL ont participé au XXL du Tours’N Man ! Des conditions dantesque où la météo a été très capricieuse avec des orages diluviens !
Sur les 620 partants, 100 DNF, un ratio très élevé, la chaleur lourde était très pénalisante à pied !

CR ClémentC  :

Un petit débrief à chaud :
1- super organisation, équivalent label iron d’après Marc,Beegee :sacs t0/t1/t2 tente transitions, sac souvenir mizuno/T-shirt/médaille ostéo, douche.... circulation quasi fermée sur vélo...

2- Parcours pas si facile que cela :
natation : 2 boucles avec un premier long tout droit à contrecourant, celui-ci renforcé sur le deuxième tour après sortie australienne par l’orage et l’eau boueuse.
une première transition à l’abris "change t1" puis un km de cap pour gagner le parc vélo couvert "parc expo" d’ou nos temps de première transitions longs.

vélo : roulant avec 1h30 sous l’orage puis chaleur et humidité qui remonte...parcours roulant mais finalement fatigant et usant : toujours au rythme pas de descente ou de moment de répits et le piège d’aller trop vite !

cap : chaleur, temps hyper lourd des gars sur le côté avec crampes/vomissement/marche...parcours varié plutôt plat parcours difficile à cerner itinéraire compliqué à mémorisé mais très bien balisé.
"Puis vint l’orage" : des trombes d’eau sur la fin de la course.

3- pour ma part :
objectif atteint : finisher sur mes bases de la prépa de l’année dernière, du raid et du lavandou + nat club + cap seul avec entrainement surtout endurance.

je retiens une natation éprouvante, un vélo où l’on va vite mais usant en position aéro ou j’ai maintenu ma moyenne de 30 pour ne pas m’enflammer dés le début même qd thomas me passe avec la lenticulaire !!!

Et la chaleur étouffante dans l’aprm qui se fait sentir en fin de vélo mais surtout la cap ou j’ai galéré (sur les 5 YPRL à part notre fusée ! les 4 on subit le même sort) : 1er tour nickel puis 2ème tour nausées/ventre/petites crampes m’obligeant à marcher de temps en temps et l’envie de mettre le cligno...puis l’orage sur le dernier tour qui fait du bien au départ curieusement la machine repart...mais le parcours détrempé mal au tls gauche et je serre les dents jusqu’à la fin : bref que du plaisir ?!

CR ThomasS :
Natation bof bof pour moi, je prends/perds mon temps, et l’orage ajoute un fort contrecourant sur la 2e boucle.
La dernière bouée me semble quasiment impossible à passer, ya plus de 2.5 km/h de courant, on est sur place... (j’imagine des derniers moins bon nageurs...)
Sur la fin je commence à avoir froid, pas bon signe, ou alors, c’est très long et je commence déjà à taper dans les réserves ?

T1 : 1h50 à ma montre, j’ai du mal à le croire... mazette je suis mauvais mais alors là ! Changement et tenue de vélo type Norvège pour affronter l’orage.
J’ai profité de l’occasion de la course avec un profil plutôt plat pour récupérer une lenticulaire et un casque aéro, autant se faire plaisir sur le vélo
Les sensations sont vraiment moyennes, peu ou pas de jambes, je vais donc faire au cardio 130-140 et cadencemetre 90 t/m.
Parcours roulant et bien sécurisé, quasiment tout le temps sur les prolongateurs, je gère l’effort et l’alimentation, arrêt à tous les ravitos sans exception.
Le 2e tour est fait sous le cagnard, gros coup de soleil sur les bras et avant-bras exposés, je vais peut-être le payer plus tard.
Km150, je rejoins Clément qui a l’air un peu dans le dur, on échange qq mots, il gère son effort, je continue.
Fin du vélo, 32km/h de moyenne sans compter les ravitos, 87 t/m et 131 pulses de moyenne, exactement dans les clous, je suis plutôt satisfait.

T2 : change complet, ca fait du bien de mettre du sec.
Je me tartine de crème solaire, peut-être un peu tard ? et c’est partie pour la course à pied.

Normalement, c’est la partie que je maitrise le mieux, pas trop d’inquiétude, mais le cagnard est bien là et tape... je transpire à grosses gouttes, en permanence en train de m’éponger...
Je profite aussi du jet d’eau et des ravitos pour m’arroser copieusement (erreur ?)
Le 1er tour de 14 km est très varié, et me semble également très long, bouclé à un peu plus de 10 km/h, toujours dans les pulses à 130 environ.
"Salut Daniel !" c’est cool de te voir.

Début du 2e tour je rejoins Matthieu, pas au mieux, qui a du mal à s’alimenter... je me prends même à lui donner des conseils pour se remettre d’aplomb.
on en profite pour faire 4-5 bornes ensembles, c’est plutôt cool et tout le monde nous remarque. (à ce moment-là, on passe Beegee sans le savoir)
3km plus loin, ca commence à être dur pour tous les 2, on marche dans les moindres bosses... puis Matt fini par me dire d’y aller, un coup de moins bien.

Le temps est maintenant couvert, et une petite brise d’avant orage souffle sur les berges du Cher. Je sens plusieurs frissons me parcourir, j’ai même vraiment froid, me rend compte que ma tenue est trempée et que je ne vais pas pouvoir tenir longtemps comme ca. Je repense à l’histoire de Beegee à Gerardmer ya 2-3 ans, qui a fait une hypothermie par 35°C à cause de sa tenue, j’ai l’impression d’être dans les mêmes conditions... Il doit faire 30 degrés, et je suis gelé.
En mode "survie" ☹, je cherche du journal pour mettre sous mon maillot comme dans les descentes de montagne à vélo, absorber l’humidité et faire coupe-vent. Impossible à trouver, ni aux 2 ravitos suivants... je fini par chopper un sac papier craft dans une poubelle pour me faire un maillot de corps, et ça change tout, je retrouve un peu de chaleur. Mais peut etre un peu trop tard car 2 km plus loin, crampes d’estomac et arrêts d’urgence aux toilettes (coup de froid ?), nausées (coups de soleil ?), le coup de bambou...
Pas loin de moi, un gars vomit ses tripes sur le quai en gueulant, un autre est allongé, je ne vois que les mecs malades... Moral en berne, j’arrive à peine à trottiner, prêt à "courir" derrière un buisson, ou à vomir. Il reste 2-3km avant la fin du 2e tour, je ne me vois pas refaire un tour de 14km dans le même état. Tant bien que mal entre marche et course, passage de la ligne du 2e tour, rideau je bâche à la zone de transition sans grand regret, au moment où l’orage s’abat.

Contrat non rempli. Avec le recul, la météo ne nous a pas épargnés, et la niak était peut-être moins forte que sur d’autres courses à priori plus difficiles que j’ai pu faire ?
Qui sait, une pause de 20min aurait peut-être suffit à me remettre sur pieds, juste assez pour finir ?

Côté organisation, mieux que label Ironman, des bénévoles investis, une organisation au top, bref je recommande !
Bravo aux copains qui ont tous fini, ils sont allé la chercher avec les dents, cette finish line !
Et merci Delphine et Eliam pour les encouragements et les photos (à venir !)

Thomas S.

CR MatthieuD :
Pleins de phrases en tête :
Il pleut il pleut bergere ?
La bas il a des tempêtes et des naufrages...Goldman
Sous le sauna des tropics ... Gilbert
Bref j’arrête ma playlist.
En l’an 2018, après une préparation tranquille sans pression (Pas assez sûrement).
Tu te dis c’est bon j’ai déjà fait un XXL...en 2015 (Embrun) alors là je vais vite faire le Tours :)
Natation on discute ensemble avec Thomas en attendant notre départ.
Les bouloches et dessous de bras bien Noké pour éviter les irritations et une vessie en stock pour réchauffer la combi...
Départ natation j’arrive à faire ma nage mais je trouve ça long très long ; en respirant tout les 3 temps je vois toujours la même bouée sur ma gauche à la fin du premier tours 44’
Pour un nageur élite comme moi passer du temps dans l’eau est un bonheur.
(Rassurant au scratch à part le premier et notre marc dans les 10 premiers certains ont nagés en plus 1h10)
Je croise Thomas Louis en même temps en T1.

J’ai opté pour un top 10 uniquement sur les transitions alors je pars devant Thomas L, sous la pluie avec ma tri fonction et un maillot cycliste en plus.
Je voulais faire moins 6h n’ayant jamais roulé aussi vite sur cette distance (finalement 5h42).
Content de mon vélo mais la tri fion-ction m’a bien fait mal.
Au moment d’enlever mes chaussures velo une douleur hanche et extérieur sous pied.
Je sais !!!!! l’osteo et podologue m’ont déjà engueulés pour mes vieilles semelles pendant le massage arrivée )
Ceci dit sur les premiers kilo je me suis senti sans jus, des frissons au bout du 5 ème kilo ; j’ai compris que les moins de 12h je pouvais oublier.
J’ai marché ; j’ai parfois accéléré à des vitesses fulgurantes 9 km/h (merci Thomas S pour les quelques kilo ensemble).
Sinon j’avais soif mais ça me faisais chier de boire de l’eau et du coca couleur cidre (pour info : Boisson artisanale Loere)
Coca chaud et bouteille eau fraîche pas terrible.
Je voulais un kebab frites du gras ...
Je continue encore et encore c’est que le debut...golman aussi
Fin 2eme boucles un troisième pour le plaisir... Pu...n encore 14 km Je rassure un mec en lui disant t’inquiète cette boucle sera différente on va se prendre un orage pour se rafraîchir.

Et la tu te dis avec ta peau de tri sur toi face au vent pluie mais qu’est ce que je fais là... finalement venu d’ailleurs Thomas Louis me dépassent à 2 kilos de l’arrivée en m’encourageant de finir ensemble mais j’étais au maxi 7,5 km/h
(En trottinant)

Bref ligne d’arrivée en 13h06 je me suis dis stop les conneries et là je recherche déjà une prochaine course

CR Marc B :

Je ne cachais pas mon objectif des 10h
Dans l’air de départ pas de stress,les entraînements et objectifs avant course on été bon.
Un départ en rolling start sans bagarre ,j’ai nagé avec un groupe de 5 ou 6 en prenant quelques relais ,Je termine mon 1er tour en 0h33 et je sors en 1h04 (avec pas mal de courant)
Après une longue transition de 700m.Départ vélo sous la pluie en essayant de gardant une bonne moyenne au alentour des 36-37 ,tranquille.
Au 2 eme tour après avoir rouler tout seul (je ne voyais pas un vélo ni devant ni derrière) pendant 120 km,je rattrape un groupe de 4 ,l’arbitre nous suis pendant 10mn,donc je fais gaffe (pas con), et il me colle un carton (prison 5mn) et à un autre gars,on était à 10m et pas 12m,texto.final 5h10
Donc repos en prison(un mal pour un bien)
Départ marathon sous le soleil,chaud,parcours sympa avec des passages dans les parcs ,quelques relances et petites cotes ;quelques passages dans le dur dans un long faux plat. final 3h40
Pour finir 10h12 ,16eme , sub 10 pas atteint (à cause de petite erreur) et le podium V pas loin mais super content de ma course.
En tout cas très belle course largement au niveau du label Ironman,ravito, ambiance, gradin public à l’arrivée, speaker ,bénévole, massage,repas de fin de course.
Maintenant un peu de recup et on remet ça ,il faut déconner ,c’est l’été.
Merci au supporter sur place(LT Dan, la famille schneider) et sur la boite mail.


BRAVO A TOUS VOUS ETES DES GUERRIERS !!!

“L’important dans la vie, ce n’est point le triomphe, mais le combat. L’essentiel n’est pas d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu.” Pierre de Coubertin