Triathlon XL & M, Gérardmer

, par  Jean-Louis G. , popularité : 49%

Ce week-end, 4 YPRL ont fait de la route jusqu’à Gérardmer, pas pour partir en vacance mais ils ont préféré faire un triathlon dans les Vosges ! Oui faire un triathlon c’est à chaque fois partir en vacance... de la route avec plein de bagage dans le coffre... bref.

Bravo au 3 finishers du XL et LA finisheur du M sous une bonne pluie !

Loulou :
"Me voilà revenu après un week-end assez difficile physiquement mais avec un mental d’acier pour la suite !

le XL de Gérardmer est le triathlon le plus dur que j’ai fait car la partie vélo est difficile et encore plus difficile quand l’entrainement du mois d’août a été bâclé... (50km de vélo sur tout le mois d’août pour préparer 93km avec 2000m de D+... un peu suicidaire)

En bref une natation correct sans trop taper dans la machine car il y a encore quelques heures d’efforts derrière. (nat en 33’20")

Le vélo... j’appréhendais un peu cette partie suite à la reconnaissance faite le vendredi... 3 tours de 31 kms, tu as le temps de savoir où tu vas morfler... 3 cotes par tour avec quelques portions à 15% et plus... mmmhhh qu’est ce que je vais bien manger.
le 1 tour vélo passe bien => 1:09:52
le 2nd tour vélo un peu moins => 1:18:08
Mais le 3ème est difficile, 78ème km je pose pied à terre et me couche sur le dos pour me masser les cuisses : 5 min d’arrêt. Je relance la machine mais arrivé au sommet de cette même cote, stop, je n’en peux plus, je ne sais pas si je vais continuer l’abandon n’est pas loin (au point qu’un mec de l’orga me propose une bière car "ça peut surement aider et que tu ne sais pas si tu vas repartir autant boire avec nous") la tentation n’était pas loin mais impossible d’abandonner ! 5min encore de perdu et je repars pour au moins finir le vélo ! Après 1:38:16 pour le 3ème tour ... dur... mais "normal" avec le peu d’entraînement.

Début de la CàP difficile, ça tiraille dans les jambes. On va essayer de trottiner au début et voir si les 21km (3 tours de 7km) sont faisable...
1er tour 46:44 pour 7km autant le dire : c’est nul ! Mais à ce moment là je suis content car aucune amorce de crampe et je décide d’accélérer la cadence pour finir le 2ème tour à 41:41. Il y a du mieux, j’ai pu remonter pas mal de monde donc mentalement ça allait mais physiquement... J’étais pas Kirikou... J’ai brûlé quelques cartouches et la fatigue se fait sentir de plus en plus. J’entame le 3ème tour avec comme objectif courir sur le plat et marcher quand ça monte un peu. Bref finir la course ! On se motive entre triathlètes, on court ensemble en discutant pour essayer d’oublier la fatigue et les douleurs ! Fin du 3ème tour 47:55.

Arrivée devant l’arche je profite de l’ambiance de folie ! et enfin après 7:06:41 de course, je souffle, hagard, vidé mais content et fier de moi d’avoir pu compter sur mon mental quand le corps voulait lâcher ! Et bien sûr merci à ma tite femme Coco qui m’a supporté tout le long de la course pendant 7:06:41 ça fait du bien :*

La route est longue jusqu’à Nice 2017 mais elle est loin d’être infaisable ! Une année qui sera très chargée sportivement !

Loulou"

Thomas :
"Salut les lucioles.
Merci pour vos encouragements, pour ma part la course à été dure.
J’ai pris une bonne machine à laver au départ de nat’ , je ne m’étais pas mis assez sur le côté. J’ai du m’arrêter en route pour reprendre mon souffle et remettre mes lunettes.
Le vélo est passé sans grande gloire, avec trois sorties au mois d’août dont une de 30 km, cela ne pouvait pas se passer autrement.
La CAP a commencé impeccable pendant 300 m puis double crampe aux cuisses en haut des ponts-palettes, arrêt en haut pendant 1 min. Le public s’inquiète mais je repars. J’en est pris une autre derrière la cuisse gauche et là j’ai bien cru que j’allais bâcher. 5 minutes d’arrêt. Le ravito fournissait des pastilles de sel. Ça résoudra le problème de crampe. Puis j’ai finis la CAP avec une bonne crise d’asthme.

Content d’avoir terminé, Gérardmer s’est une organisation de fooollie.

Beegee"